Mon idée du bonheur ? Le bonheur est dans la vigne cours-y vite, cours-y vite, le bonheur est dans la vigne. Cours-y vite, il est à ta portée.

 Histoire du Château des Bachelards

presseComme de nombreuses régions viticoles européennes dont la Bourgogne avec la fameuse Romanée-Conti, le Château des Bachelards doit son existence aux moines bénédictins. C’est en effet vers l’an mil cent que les moines de l’abbaye de Cluny créent l’une des nombreuses filles de Cluny, l’abbaye d’Arpayé et choisissent de planter son vignoble sur le lieu-dit Les Bachelards. Ils dessinent ainsi le clos qui existe encore, avec la maison XVIIe et les dépendances de l’abbaye qui, elle fut détruite à la Révolution. C’est une famille de notables de la région, les Platet, qui rachète la maison et son vignoble toujours ceint d’un mur. Fait exceptionnel, la famille Platet devenue ensuite Lombard-Platet, resta propriétaire du Château des Bachelards de 1793 à 2007 ! Pendant cette longue période, le Château des Bachelards est classé parmi les meilleurs domaines de la région, ses terroirs sont jugés comme remarquables, bien situés et bien exposés dans la littérature viticole foisonnante du XIXe siècle et sa qualité est reconnue. En témoignent les médailles d’argent obtenues aux expositions de Lyon de 1872 et de Paris en 1878.

Bachelards signifie « lieu de Dieu » en langue d’Oil.

Le vignoble est certes replanté après le phylloxéra comme partout en France mais autre fait rare pour la région, peu de pieds de vignes ont été arrachés depuis et encore aujourd’hui beaucoup de vieilles vignes du domaine datent de 1910, l’âge moyen des vignes allant ainsi de 60 à plus de 100 ans. Les replantations se sont faites systématiquement à partir d’une sélection massale et aujourd’hui le domaine est planté entre 9 et 10 000 pieds/ha. En 2007, un nouveau propriétaire reprend le domaine et le convertit à la culture biologique ce qui est unique à Fleurie et fait ainsi du Château des Bachelards un précurseur en la matière. Le vignoble est donc certifié bio depuis 2007 et certifié biodynamique depuis 2015 par Demeter. Depuis 2017 le Château des Bachelards est également labellisé « Fermes d’Avenir ».

Début 2014, Alexandra de Vazeilles, diplômée de viticulture et d’œnologie acquiert le Château des Bachelards, l’une des plus belles demeures traditionnelles du Rhône, un vignoble avec une grande majorité de très vieilles vignes, plantées avec des plantes de tout premier ordre. Le vignoble s’étend sur 12 hectares dont 6 hectares à Fleurie d’un seul tenant autour du château, le tout ceint par un clos. A quoi s’ajoutent des hectares à Saint-Amour et à Moulin-à-Vent. Alexandra de Vazeilles vinifie et élève également du Pouilly-Vinzelles, car elle aime le Chardonnay sur calcaire qui engendre des vins tendus et ciselés.

 Terroir & Géologie

IMG_1674Le Château des Bachelards est historiquement le premier domaine de ses appellations à être doublement certifié bio et biodynamie par Demeter.

Le terroir granitique de la région

Il n’existe pas un terroir du Beaujolais, mais plusieurs bien sur.

Au sud de Villefranche-sur-Saône jusqu’aux portes de Lyon, les tranches de calcaires jurassiques et éventuellement les alluvions de la plaine donnent des vins agréables, des vins de soif qui portent l’appellation d’origine protégée « Beaujolais ».

Au nord de Villefranche-sur-Saône, les terrains sont beaucoup plus anciens, de trois cent millions d’années au bas mot, avec des terrains granitiques voire volcaniques. Les « dix crus » du Beaujolais et une grande partie de l’appellation d’origine protégée « Beaujolais-villages » sont situés sur ce socle issu d’un haut massif de l’ère primaire, aujourd’hui en grande parti disparu, mais qui affleure dans les grands crus. D’un point de vue géologique, les dix crus se séparent en deux. La partie méridionale, de Brouilly à Chiroubles en passant par Côte-de-Brouilly, Régnié et Morgon, est installée sur les laves du carbonifère et de vieux schistes. La partie septentrionale de Fleurie à Saint-Amour en passant par Moulin-à-vent, Chénas et Juliénas, prospère sur la roche granitique.

Je cite Georges Truc, éminent géologue à propos de notre granite: « on le retrouve en de nombreux lieux sur la bordure orientale du Massif Central. Il possède la particularité d’avoir subi des phénomènes d’altération, dont certains peuvent être fort anciens (Secondaire et Tertiaire), tout comme à Condrieu ou à l’Hermitage, qui ont transformé une certaine épaisseur de ce granite grâce à une « argilisation » des feldspaths et des micas ; ces familles de minéraux sont des silicates d’alumine, sensibles à l’altération, qui ont été déstructurés, appauvris en potassium, fer et magnésium et dont les molécules de silice et d’alumine se sont re-combinées pour donner des argiles. Ce petit miracle de l’altération permet à une roche en apparence résistante à toutes les épreuves du temps de devenir un sable argileux ; sable ? En effet le quartz est peu sensible à l’altération et une fois libéré donne des grains de la taille de ceux des sables. Le terme de « saprolite » ne désigne pas une catégorie de granite mais la couche altérée qui s’est formée à ses dépends. Il existe des saprolites un peu partout et sur différentes roches.

Le fait que cette couche altérée soit encore en place signifie que l’érosion sous toutes ses formes, et pas seulement les phases glaciaires du Quaternaire, les a épargnées (même chose à Côte-Rôtie, Condrieu, Hermitage…).

La couleur rose de vos granites est due aux feldspaths, c’est vrai ; s’y ajoute fréquemment une teinte plus rouille due au fer des micas noirs, libéré et intégré à des oxydes. L’âge de 550 Ma que vous indiquez me paraît exagéré (en pièce jointe, une carte du Massif Central de l’un de mes collègues sur laquelle vous allez retrouver vos chers granites et leur âge).

Oui, le phénomène d’altération conduit à l’existence de terroirs complexes. Sans lui, ces terres seraient d’une grande pauvreté. Les argiles sont des minéraux merveilleux, que l’on appelle les banques du sous-sol car elle contiennent les éléments minéraux indispensables à la vigne, à la synthèse de certains enzymes, eux-mêmes impliqués dans les processus d’élaboration de molécules aromatiques et des tannins. Le toucher de bouche rejoint le toucher tactile sensu stricto et l’on aboutit à la dégustation géo-sensorielle. Claude Bourguignon les adore… »

Le terroir de Fleurie

La spécificité du cru Fleurie est l’omniprésence de granite rose qui s’est formé il y a 350 millions d’années lors de la formation de la chaine hercynienne. Enfoui sous la chaîne de montagne, il est apparu lors de l’érosion quasi-complète de la chaine hercynienne et le terroir de Fleurie est parsemé de ces petits cailloux roses aux arêtes acérées qui lui donnent une terre pauvre où la vigne peine à survivre. Le granite rose qui est composé de mica (couleur noire) de quartz et de feldspath à l’origine de la couleur rose, donne au vin de Fleurie cette diversité florale unique qui est à l’origine de son nom.

Dans les impressionnants coteaux couronnés par la chapelle dédiée à la Madone, la vigne est plantée directement sur la roche mère granitique, d’où des vins plus ciselés aux couleurs vives. Plus bas, la terre est un peu plus riche en argile, ce qui engendre des vins plus complexes aux robes plus foncées. Mais tous partagent cette même harmonie et complexité aromatique qui les rendent uniques avec de belles capacités de garde. C’est là que sont situées les parcelles du Château des Bachelards.

 La Comtesse Alexandra

alexandra de vazeillesMais l’histoire ne s’arrête pas là. En 2014, arrêt à Fleurie, découverte du gamay, du Château des Bachelards comme on découvre ce qui est déjà en soi. Et l’histoire en fait quasiment des conscrits puisqu’à l’époque où la famille Brugerolles de Vazeilles est anoblie en 1188 par Philippe II Auguste, Capétien, pour faits d’armes, le vignoble des Bachelards est créé par les moines clunisiens, amateurs d’un vignoble d’une beauté désarmante.

Fleurie est un des terroirs les plus qualitatifs et complexes de France, avec une complexité géologique comparable à celle de l’Alsace ou du Rhône septentrional comme certaines parties granitiques de l’Hermitage où de Condrieu.

Il me faut travailler ma terre et Lilian Berillon (pépiniériste et avec qui je crée un conservatoire des plants de gamay aux Bachelards) et Claude Bourguignon (Pape de l’analyse des sols) sont attachés à cet ouvrage, m’aident et me conseillent. Au quotidien, je travaille avec Stéphane Derenoncourt et Simon Blanchard. Je les en remercie.

Il fallait que le présent renoue avec le passé. C’est chose faite. Je produirai au Château des Bachelards des vins de Fleurie, Saint-Amour, Moulin-à-Vent, des IGP Comtés Rhodaniens et des blancs issus du cépage Chardonnay en appellation Pouilly-Vinzelles.

Vivre ma passion au quotidien est une grande chance qui m’est donnée. Merci la vie.

En savoir plus

 Journal des Vignes

Prix « Fermes d’Avenir » : Le Château des Bachelards à la radio

Cette interview du Château des Bachelards à Fleurie est liée à notre nomination, lauréat des Fermes d’Avenir de Bourgogne, qui reconnait la qualité du biotop de ses vignes et du projet d’agroforesterie dans les vignes à Fleurie. Fermes d’Avenir est un groupe crée par Maxime de Rostolan pour la défense d’une agriculture biologique et respectueuse […]

En savoir plus

Quel vin avec des asperges ?

Le Pouilly ­Vinzelles les quarts est une petite AOP dans le Mâconnais, élaboré à partir de chardonnay B. Un beau terroir qui a séduit la Comtesse de Vazeilles, qui s’attache à redon­ner ses lettres de noblesse au beau­jolais. Une collaboration avec des vignerons choisis lui permet de vinifier également quelques bons blancs du Mâconnais. Cette cuvée affiche une robe jaune d’or, un nez intensif évoquant …

En savoir plus
Lire la suite du Journal

 Visites et Dégustations

Une HappyCultrice à Fleurie

Visiter le Château des Bachelards, c’est s’imprégner de l’harmonie régnant dans les vignes du domaine et partager un moment d’art de vivre à la française dans le sud de la Bourgogne. C’est aussi regarder le soleil se coucher sur la chapelle de La Madone de Fleurie en dégustant un verre de vin sur la terrasse, entourée des vieilles vignes du clos du château et de la biodynamie qui les caractérisent. C’est aussi et surtout prendre son temps et laisser faire la magie des lieux.

OUVERT 7J/7 SUR RENDEZ-VOUS
TÉL. +33(0)9 81 49 47 00
Contact : visites@bachelards.com

D’importants travaux ont été récemment entrepris afin de développer de façon humaine et professionnelle une dimension de tourisme œnologique originale et instructrice.

En s’inscrivant dans une histoire de mille ans, le Château des Bachelards prend la viticulture durable dans toutes ses composantes à cœur. Le Château des Bachelards à Fleurie est doublement certifié en bio et en biodynamie. Il est le seul dans ce cas dans les appellations Fleurie, Moulin-à-vent et Saint-Amour. Il vient d’obtenir Une étoile dans le Guide des Meilleurs Vins de France. Il a aussi été classé N° 1 des vins de Fleurie pour deux des plus prestigieuses revues du monde, Vinous en langue anglaise et Falstaff en langue allemande pour chacun des deux premiers millésimes vinifiés par Alexandra de Vazeilles, actuelle propriétaire et HappyCultrice.

Le Château des Bachelards est labellisé « Fermes d’Avenir » pour la qualité de sa bio-diversité et son projet d’agroforesterie.

Le Château propose des visites à la carte

… pour permettre aux visiteurs de toutes les générations de passer un moment privilégié et découvrir ce lieu prestigieux ancré entre l’histoire et la modernité.

Nous sommes heureux de vous recevoir afin de partager avec vous notre passion et transmettre notre savoir-faire dans la rigueur de notre travail, mais aussi dans la bonne humeur sans quoi rien de grand n’est possible.

Nous parlons le français, l’anglais, l’allemand et l’italien.
Une prise Tesla est à proximité.

À bientôt pour une visite de notre HappyCulture au Château des Bachelards à Fleurie.

« La dégustation du Château des Bachelards »

« La dégustation des vins des Bachelards à Fleurie » : ce parcours immanquable est l’occasion de visiter les installations du château de la vigne aux chais et de comprendre les différentes étapes de l’élaboration d’un grand vin. Vous découvrirez notre cuvier, ainsi que nos chais d’élevage. La dégustation commentée des vins du domaine vous sera proposée, dont un des vins sera servi à l’aveugle avec une surprise à la clef pour celui ou celle qui aura deviné ! Les enfants dégusteront du jus de raisin. Durée 45 minutes, 20 € par personne, maximum 16 personnes, sur rendez-vous.

Réservez

« Les Aromes du vin »

Cours d’initiation aux arômes du vin et dégustation finale d’un vin à l’aveugle. Durée 45 minutes, 28 € par personne, maximum 16 personnes, sur rendez-vous.

Réservez

« Tous à la cuisine ! »

Cours de cuisine au château avec une attention toute particulière sur la magie et le savoir-faire des accords mets et vins. Le repas à suivre est basé sur les plats qui auront été concoctés avec l’aide du chef du château. À partir de 80 € par personne, sur réservation.

Réservez

« Les diners et les déjeuners hors les murs au château »

En présence d’un Chef de la région étoilé ou non. Prix selon le nombre de convives, les plats et les vins servis. À partir de 60 € par personne, sur réservation.
Réservez

« Vive la biodynamie ! »

Historique de la biodynamie, marche à pied dans le vignoble, identification des plantes bio indicatrices, comparaison des sols et de la vie des sols, outils de la biodynamie dans la vigne, synthèse des plantes et des tisanes utilisées dans le vignoble pour soigner nos plantes. Nos moutons d’Ouessant, nos abeilles, notre projet d’agroforesterie, et les résultats de la biodynamie en général et dans le verre en particulier. Durée 45 minutes, 20 € par personne, sur rendez-vous et selon conditions climatiques.
Réservez

« Pique-Nique dans les vignes »

Il s’agit d’une pause déjeuner qui vous permettra de profiter du jardin, des vignes ou de la cour du château pour apprécier notre pique-nique concocté par un Chef de la région.
Menu de saison : entrée, plat, dessert, vins de la maison.
Menu végétarien sur demande. Durée 2 heures, 30 € par personne, boissons en supplément, réservation 48h à l’avance.
Réservez

« A vos sécateurs et bottes ! »

Il s’agit de faire de vous le vigneron d’un jour. C’est le moment de se retrousser les manches et de mettre ses pas dans ceux du chef de culture ou du maître de chais pour prendre part aux différents travaux. C’est aussi l’occasion rêvée de découvrir autrement un domaine viticole et comprendre les étapes de l’élaboration d’un grand vin. Entre 90 minutes et 3heures et de 50 € à 90 € par personne selon la période et les activités, sur rendez-vous.
Réservez

 Contact

Château des Bachelards
69820 Fleurie
Contact
Tel : + 33 (0)9 81 49 47 00

Nous serons ravis de vous recevoir au château, sur rendez-vous. 7/7.





Vous êtes ParticulierProfessionnel
Veuillez renseigner le calcul suivant :

Restaurants

J’organise mes adresses de restaurants autour de deux occasions, «les jours de très grande fête», et puis «les tables de tous les jours». Vous trouverez donc sur la première liste des maisons plus coûteuses que sur la seconde.

Les jours de très grande fête

La Mère Brazier – Mathieu Viannay – 12 Rue Royale – 69001 Lyon – 04 78 23 17 20
Mon Lyonnais préféré, ayant su allier classicisme et modernité. En plus le chef est beau et plein d’humour. Un des rares restaurants lyonnais ayant un voiturier. Très facile d’accès.

Maison Troisgros – Place Jean Troisgros – 42 300 Roanne – 04 77 71 66 97

46 ans de trois étoiles au Michelin, que dire de plus? Accueil, table et carte des vins à tomber à la renverse. Ce n’est qu’à une heure de Fleurie par la toute nouvelle A89. Un restaurant avec une des 5 plus belles cartes des vins en France et des flacons de toute beauté et à tous les prix.

Le Château de Bagnols – Le Bourg, 69620 Bagnols – 04 74 71 40 00
C’est à une demie heure de Fleurie par la route des vins. Cela vous fera traverser notre belle région. Château du XVe siècle magnifiquement restauré avec de très belles chambres et un restaurant avec terrasse. C’est l’art de vivre à la française sans clinquant ni tape à l’œil. Le chef sommelier Benoit Lefort à longtemps officié aux Etats Unis, connaît les vins du monde comme personne et allie le professionnalisme à la française et le goût du service à l’américaine. Voici un grand restaurant très accessible malgré son coté Relais et Châteaux.

Paul Bocuse – 50 Rue de la Plage – Collonges-au-Mont-d’Or – 04 72 27 85 87

Un festin sans cesse renouvelé. Je vous déconseille la poularde. En revanche le rouget en écaille de pommes de terre est de toute beauté ainsi que la sole aux nouilles, le gratin d’écrevisses et surtout le poisson en croûte qui est découpé devant vous avec une rare dextérité.
C’est à 40 minutes de Fleurie. Ouvert 7/7. «A faire une fois dans sa vie».

Restaurant Georges Blanc – Place du Marché – 01540 Vonnas – 04 74 50 90 90

Un trois étoiles que l’on ne présente plus et qui contribue à la renommée gastronomique de notre pays depuis bien longtemps. C’est à 35 minutes de Fleurie par l’autoroute.

Les belles tables de tous les jours

Le Cep – Sur la place du village à Fleurie – 04 74 04 10 77
Une table d’anthologie qui a contribué à la réputation de notre village. Ce restaurant vient d’être repris par un jeune couple au CV impressionnant ayant pour parti pris, les produits de la saison, une carte courte et une cuisine classique de la région. Très généreux accueil. Une belle table sans chichis.

L’O des Vignes – Rue du Bourg – 71960 Fuissé
A 15 minutes de Fleurie par la somptueuse route des crus via Saint Amour. Le chef MOF Sébastien Chambru fait un travail de toute première qualité avec le bon niveau de cuisine créative et les bases on ne peut plus solides du MOF. Il y a un restaurant gastronomique (menu à 26 euros à déjeuner), carte menu le soir, et petit restaurant dit ‘le bar à vin’ avec plat du jour et dessert aux alentours de 15€. Selon moi, une table qui mériterait une étoile Michelin.

Christophe Marguin – 916 Route de Strasbourg, 01700 Miribel – 04 78 91 80 04
D’un coté les collines granitiques de Fleurie avec son vignoble et dans la plaine, c’est la plaine de la Bresse et la Dombes. Christophe Marguin, est un chef de tout premier ordre travaillant la vérité des produits avec un grand classicisme et le brin de créativité que l’on aime. Historiquement la Maison Marguin est une ‘mère lyonnaise’ qui a fait la réputation gastronomique de la région. Christophe Marguin, président des Toques Lyonnaises, et sa femme Nicole vous recevront comme à la maison et vous feront passer un moment d’anthologie. Très belle carte des vins y compris des millésimes anciens. Nous sommes chez des esthètes qui ont une âme.
C’est à 35 minutes de Fleurie par la très belle route qui traverse la Dombes. Terrasse en été.

Les Maritonnes – 513 Route de Fleurie, 71570 Romanèche Thorins. Entre Fleurie et Romanèche-Thorins par la D32.
Une escale appartenant à Georges Blanc présentant une très belle carte des vins des crus du Beaujolais le tout clairement expliqué par une sommelière hors pair.

Boutique en ligne